Eléa et la F.L.P.

Le parcours d'Eléa depuis sa naissance avec sa FLP, fente labio palatine, à aujourd'hui. Du vécu, du concret, des photos...mais aussi de la positive attitude!!! Elle est belle à croquer ma fille!

Qu'est-ce que la greffe osseuse du maxillaire?

4 ter

Bonjour!

Suite aux derniers articles, revenons sur l'opération, la greffe osseuse.

C'est un nom qui peut faire peur et tout le monde ne saisit pas de suite en quoi cela consiste.

J'ai puisé mes informations pour expliquer l'opération d'Eléa en février dernier ici:

http://www.chirurgie-faciale-paris.org/61+info-gingivo-perioto-plastie.html

Voici les infos:

La greffe osseuse maxillaire d’une fente palatine à l’aide d’un prélèvement osseux iliaque (Gingivo-périosto-plastie)

 Pourquoi opérer ?


 La greffe osseuse maxillaire a pour but d’apporter du matériel osseux au niveau de la mâchoire supérieure afin de combler une fente palatine osseuse.

Cette fente peut entrainer une mobilité osseuse, empêche parfois un traitement orthodontique ou la pose d’un implant.

C‘est pour cette raison qu’un apport d’os venant d’une autre partie du corps humain est nécessaire.

Au niveau de la hanche il existe un volume osseux important au niveau des ailes iliaques.

C’est la partie interne de cette aile iliaque (pour qu’il n’y ait aucune déformation osseuse visible) qui va être prélevée stérilement puis taillée à mesure et enfin placée en greffon d’épaisseur sur le plancher des sinus maxillaires ou en greffon d’apposition sur les crêtes gingivales.



Comment se déroule l’intervention ?


La durée prévisible d’hospitalisation est de 2 à 4 jours.
Vous serez hospitalisé la veille de l’intervention et vous reverrez votre chirurgien. N’hésitez pas à lui poser des questions sur l’intervention. Il vous sera demandé de doucher l’enfant et de vous brosser ses dents puis de le laisser à jeun 6 heures avant l’intervention.
Le lendemain, une prémédication vous sera donnée. L'opération est pratiquée sous anesthésie générale et l’enfant donc totalement endormi.

Il existe différentes techniques opératoires. Dans tous les cas, le maxillaire est abordé par des incisions de la muqueuse buccale donc dans la bouche : pas de cicatrice.

On expose l’os maxillaire dans sa quasi-totalité afin de bien évaluer la quantité d’os à prélever.

Puis on prélève la quantité d’os nécessaire au niveau de la hanche.

L’incision cutanée est d’environ 4 cm, cachée par la culotte. Cette incision est très proche d’un nerf sensitif de la cuisse et la pose d’un écarteur spécial pour permettre de bien voir la zone à opérer peut le traumatiser légèrement. Il y a donc un risque de perte de sensibilité de la cuisse qui est, en général, transitoire.

Puis on expose la partie interne de l’os iliaque et on dégage la zone osseuse. Une petite scie permet de découper des cubes d’os qui sont placés dans une solution désinfectante avant d’être greffés.

Puis on referme la zone opérée en plaçant un tuyau aspirateur pour éviter un hématome.

Un pansement compressif est placé en fin d’intervention.

Les prélèvements osseux sont taillés à mesure et posés ou vissés dans l’os maxillaire.

En fin d’intervention la muqueuse buccale est fermée par des points réalisés avec des fils résorbables.

Posté par michelle73 à 17:22 - Opérations - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire